Oscar Niemeyer

Oscar Niemeyer, le fameux architecte Brésilien, vient d’avoir cent ans. C’est un nom qui me fait rêver, qui me rappelle l’aventure de Brasilia. Je ne savais pas qu’il était encore vivant et encore moins qu’il était encore si actif … dans sa ville de Rio de Janeiro et dans tout le Brésil ; et qui sait sur d’autres projets internationaux? Avec Delphine, lors de ma première visite à Sao Paulo où je l’avais retrouvée en février 2006, nous avions fait un tour de la ville de Sao Paulo et avions visité les lieux qui lui plaisaient de cette jungle d’asphalte qu’est la ville de Saint Paul du Brésil. Elle m’avait emmené voir ce bâtiment tout en courbes dans le centre ville, avec un restaurant au dernier étage mais surtout composé d’appartements privés. Le bâtiment est ventru par endroits et semble se replier à d’autres. C’est une œuvre d’Oscar Niemeyer, dans les années quarante ou cinquante, une de ses plus connues. Ensuite, au-delà de certaines autres réalisations « cariocas », son nom est lié définitivement à la conception de Brasilia, la capitale du pays, celle qui est sortie de nulle part, de la savane du Sud du Mato Grosso. L’enfilade des bâtiments ministériels, avec ensuite les palais des chambres des députés et des sénateurs ; et en point d’orgue, la Cathédrale de Brasilia, donne le vertige, le sentiment d’un démiurge citadin. J’avais pu admirer cette enfilade depuis le dernier étage de la Banque du Brésil, il y a un an et demi. Certes, nous ne sommes pas devant l’enfilade Parisienne, qui allait des Tuileries jusqu’à l’Arc de Triomphe, et maintenant jusqu’au quartier de la Défense. Mais, c’est l’Histoire de France qui a forgé cet axe formidable de la capitale Française … lorsque cet homme de cent ans aujourd’hui, à dessiné les perspectives de la nouvelle capitales Brésilienne, sur sa table à dessin. C’est ceci qui est frappant et qui donne l’impression de la modernité et de la vitesse d’un pays comme le Brésil. Un homme, encore aujourd’hui vivant, a conçu dans sa tête, une ville qui a largement dépassé le Million d’habitants en 2007. En ce sens, l’architecte est un démiurge, un homme qui crée des espaces de vie, des maisons, des bureaux et même des villes. Ce que je lisais récemment de la ville de Dubaï qui veut recréer un centre équivalent à un quartier de la ville de Lyon !

2 réflexions sur « Oscar Niemeyer »

  1. delphine

    papa, ta première visite à São Paulo quand j’y étais c’était en novembre 2005. En février 2006 je n’étais pas à São Paulo mais quelque part entre Natal et Recife !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *